La FCPE 76 tire la sonnette d'alarme face à la menace d'expulsion d'un père de famille

Dernière mise à jour : 05/04/2013 à 22:01

 

Président de la FCPE 76, Sébastien Léger dénonce la mise en détention d'un père de famille d'origine arménienne dont les enfants sont scolarisés à Rouen
Président de la FCPE 76, Sébastien Léger dénonce la mise en rétention d'un père de famille d'origine arménienne dont les enfants sont scolarisés à Rouen

Lundi 8 avril, à partir de 16 h, des membres des associations Réseau Education Sans Frontières (RESF) et de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE) 76 se réuniront devant l’école Pouchet Graindor à Rouen, pour soutenir un père de famille d’origine arménienne, arrêté et placé au centre de rétention de Oissel. “Monsieur Usoyan est arménien de confession yéside. Il a deux enfants scolarisés à l’école Pouchet Graindor à Rouen et un bébé de 9 mois né en France. Cette famille a été déboutée du droit d’asile en procédure prioritaire”, dénonce Sébastien Léger, président de la FCPE 76. Le père de famille aurait été arrêté en allant récupérer son courrier. “Il a été emmené directement au centre de rétention de Oissel. D’abord libéré par le juge des libertés et de la détention, il a été maintenu en rétention après appel du préfet. L’Arménie a délivré un laissez-passer. On a tenté de l’embarquer de force dans un avion, entravé, bâillonné. Le pilote a refusé de l’emmener”. Monsieur Usoyan est prévu à nouveau d’être embarqué le 14 avril. “Sa femme et ses enfants sont à la rue”, s’inquiète Sébastien Léger.

À Feuilleter

Une Supplément formation : Eure, Somme, Seine Maritime
Les archives

Revue de web

    fournis par Google